Présentation
 
2004 - Volume 45 > Numéro 1

ISSN 0035-2969

De l’ouvrier à l’opérateur : chronique d’une conversion
Sylvie MONCHATRE

pp. 69-102

 

Que recouvre le glissement sémantique d’ouvrier à opérateur ? Pour certains analystes, il s’inscrit dans l’avènement d’un nouveau modèle, « la compétence », promettant un « retour du travail dans le travailleur » (Ph. Zarifian), grâce à une meilleure prise en compte de sa participation. L’idée qui sera défendue dans cet article est que la « compétence », loin de produire un mouvement d’arrêt dans le processus de séparation du travail et du travailleur, contribue au contraire à sa poursuite. Elle conduit en effet à une normalisation des métiers de l’entreprise et s’appuie sur un véritable « dispositif » de conversion de l’ouvrier en opérateur, au sens que M. Foucault donne à ce terme. Nous présenterons pour cela l’idéal dans lequel s’inscrit la figure attendue de l’opérateur, pour analyser les modalités selon lesquelles une nouvelle discipline de travail est instituée au sein des ateliers. Les modes d’adaptation et de résistance ouvrière qu’elle suscite conduisent à s’interroger sur la signification du statu quo qui en résulte. La question ainsi posée renvoie plus largement aux formes de propriété qui sont reconnues aux ouvriers et aux supports dont ils disposent pour choisir, librement, leur activité.

Vom Arbeiter zum Operateur : Chronik einer Verwandlung

Wie ist die semantische Verschiebung von Arbeiter zu Operateur zu verstehen ? Für bestimmte Forscher handelt es sich um ein aufkommendes neues Modell, « die Kompetenz », mit dem die « Rückkehr der Arbeit zum Arbeiter » versprochen wird (Philippe Zarifian), dank einer besseren Berücksichtigung seiner Beteiligung. Die in diesem Ansatz verteidigte Meinung ist, daß die « Kompetenz » bei weitem nicht zum Stillstand im Trennungsprozeß von Arbeit und Arbeiter führt, sonder im Gegenteil, zu seiner Weiterführung beiträgt. Sie führt in der Tat zu einer Normalisierung der Unternehmenstätigkeiten und stützt sich auf ein echtes « Dispositiv », im Sinne von Michel Foucault, der Verwandlung des Arbeiters zum Operateur. Wir stellen dazu den Idealfall vor, in dem das Wunschbild des Operateurs auftritt, um damit die Modalitäten zu untersuchen, den entsprechend eine neue Arbeitsdisziplin im Betrieb eingeführt wird. Die Anpassungs- und Widerstandsarten der Arbeiter, die dadurch hervorgerufen werden, führen zur Frage nach der Bedeutung des hieraus resultierenden Status Quos. Die so gestellte Frage verweist im weiteren Sinne auf Eigenschaftsformen, die den Arbeitern zuerkannt werden, und auf die ihnen zur Verfügung stehenden Unterstützungen zur freien Wahl ihrer Aktivität.

Del obrero al operador : crónica de una conversión

Qué recubre el desliz semántico de obrero a operador ? Para ciertos analistas éste se inscribe en el advenimiento de un nuevo modelo, la « competencia », prometiendo un « retorno del trabajo en el trabajador » (Ph. Zarifian), gracias a una mejor consideración de su participación. La idea que será defendida en este artículo es que la « competencia », lejos de producir un movimiento que frene el proceso de separación entre trabajo y el trabajador, al contrario contribuye a mantenerlo en marcha. En efecto conduce a una normalización de las ocupaciones de la empresa y se apoya en un verdadero « dispositivo » de conversión del obrero en operador, en el sentido que M. Foucault da a este término. Presentaremos por eso el ideal en el cual se inscribe la esperada figura del operador, para analizar las modalidades según las cuales una nueva disciplina de trabajo es instituida dentro de los talleres. Los modos de adaptación y de resistencia obrera que suscita nos hace interrogar sobre la significación del statu quo que resulta de ello. La pregunta así formulada reenvía mas ampliamente a las formas de propiedad particular que son reconocidas por los obreros y a los soportes de los cuales disponen para elegir libremente su actividad.

 

 

 
  Rédaction
  Actualités
  Sommaires
  Rechercher
  Publier
  S'abonner
  Indexation
  Accès libre
  Diffusion
 
  English Issue
 
Copyright Revue française de sociologie