Présentation
 
Espace et ségrégations

Ségrégation ethnique et ségrégation sociale en quartiers sensibles
L’apport des mobilités résidentielles


Jean-Louis
PAN KÉ SHON

pp. 451-487

 

À partir de données longitudinales et de l’observation des mobilités résidentielles des résidents des « quartiers sensibles », nous montrons une baisse de la ségrégation d’origine sociale et à l’inverse une hausse de la ségrégation des Africains (du Nord et du Sud) entre 1990 et 1999. Non seulement la mobilité des habitants des quartiers sensibles est importante mais les sortants, Français ou Africains, effectuent majoritairement une mobilité ascendante. Les effectifs des Africains augmentent en quartiers sensibles par l’arrivée d’immigrés récents, dont ces quartiers constituent l’une de leur première étape résidentielle sur le territoire national. Il semble moins s’agir d’autoségrégation que le bénéfice d’une solidarité « au démarrage ». À variables sociodémographiques et au degré de précarité du quartier contrôlés, les Africains sortent plus difficilement des zones sensibles et ont quatre fois plus de risques de s’installer dans les quartiers parmi les plus précarisés par rapport aux Français, suggérant fortement une discrimination ethnique. Ainsi, la ségrégation des Africains en quartiers sensibles se montre ambivalente, mais néanmoins progresse dans la période. L’utilisation du degré de précarité d’un quartier, approché par son taux de chômage, apporte une dimension supplémentaire dans la compréhension des phénomènes ségrégatifs car il n’est pas indifférent que la ségrégation s’effectue dans les quartiers où la misère est la plus concentrée.

Ethnische und soziale Segregation in schwierigen Wohnvierteln. Der Beitrag der Wohnmobilitäten

Die soziale und ethnische Segregation zwischen 1990 und 1999 wird anhand von Längsschnittdaten und Beobachtungen zur Wohnmobilität der Einwohner von « schwierigen Wohnvierteln » empirisch gewertet. Ihre Mobilität ist nicht nur bedeutend, sie entspricht auch bei den Einwohnern, die diese Wohnviertel verlassen, einer aufsteigenden Mobilität. Nach Kontrolle der soziodemographischen Variabeln und des Minderwertigkeitsgrads des Viertels stellt man fest, daß die Afrikaner nicht leicht aus den schwierigen Stadtteilen austreten und daß ihr Risiko, in Vergleich zu Franzosen, viermal größer ist, in den meist prekarisierten Wohnvierteln einzuziehen, womit der Verdacht einer ethnischen Diskriminierung entsteht.

La segregación étnica y la segregación social en los barrios sensibles : El aporte de las movilidades residenciales

Partiendo de una gran cantidad de datos y observando la movilidad residencial de los moradores de los « barrios sensibles », se puede mostrar un descenso en la segregación de origen social pero también a la inversa un incremento de la segregación de los africanos (del Norte y del Sur) entre 1990 y 1999. No solamente la movilidad de los moradores de los barrios sensibles es importante, si no que quienes parten, franceses o africanos, efectúan mayoritariamente una movilidad ascendente. Los efectivos poblacionales africanos se incrementan en los barrios sensibles con la llegada de los nuevos inmigrantes para quienes estos barrios constituyen su primera etapa residencial sobre el territorio nacional. Parece que « al inicio » es menos una auto-segregación que el beneficio de una solidaridad. A las variables socio-demográficas y al grado de precariedad de los barrios controlados, los africanos parten mas difícilmente de las zonas sensibles y tienen el riesgo cuatro veces mas importante de instalarse en medio de los barrios los mas precarios en relación a los franceses, sugiriendo claramente una discriminación étnica. Así la segregación de los africanos en los barrios sensibles se muestra ambivalente, pero sin embargo se incrementa en ese período. La utilización del grado de precariedad de un barrio, enfocado según su tasa de desocupación, nos ofrece una dimensión suplementaria para poder comprender los fenómenos segregacionales, pues no es gratuito que la segregación se efectúe en los barrios en los cuales está mas concentrada la miseria.

 

 

 
  Rédaction
  Actualités
  Sommaires
  Rechercher
  Publier
  S'abonner
  Indexation
  Accès libre
  Diffusion
 
  English Issue
 
Copyright Revue française de sociologie